Bienvenue sur le site internet de l'hôpital de Revel

Notre Histoire


Et tout d’abord un peu d’histoire …

Dès sa fondation comme bastide, en 1342, Revel a possédé une maladrerie pour lépreux et un hôpital pour malades. Au fil des siècles, l’administration des œuvres de charité perdure mais change d’appellation et de locaux.

C’est en 1788 que la construction d’un hôpital est envisagée pour la première fois mais elle ne peut être réalisée faute de moyens.

Enfin, en 1813, une bienfaitrice, Jeanne IZAR, veuve BESSIERES, fait don d’une maison du Bureau des pauvres. Cette maison deviendra plus tard, après des agrandissements, la Résidence de l’Etoile (1998).

Malgré des aménagements successifs, les locaux ne suffisent pas; un nouveau mécène, Jean-Joseph ROQUEFORT, ancien maire de Revel, institue pour héritier universel le Bureau de Bienfaisance et lui lègue une grande partie de sa fortune. En 1869, les travaux de l’hospice Roquefort débutent. Ils ne seront achevés qu’en 1874. Le nouvel hospice est un bâtiment en U sur trois niveaux et 14 000 m2 environ.

En 1963, l’hospice est reclassé dans la catégorie des hôpitaux-hospices de 201 à 500 lits; il compte alors 240 lits, dont 10 de chirurgie et 12 lits de maternité.

Une autre étape historique est franchie avec la construction du nouvel hôpital qui commence en février 1980 et sera terminée deux ans plus tard.

Le 23 janvier 1982, l’hôpital neuf est inauguré en présence du Ministre de la Santé, Monsieur Jack RALITE. Le bâtiment, d’une capacité de 101 lits, accueille les services de court séjour, de soins de suite et de réadaptation (S.S.R.) et de soins de longue durée (S.L.D.) qui sont le résultat d’un redéploiement des activités ayant abouti à la fermeture des lits de chirurgie et de maternité.

L’hôpital de Revel choisit ensuite le statut d’hôpital local. Celui-ci est confirmé par arrêté préfectoral le 22 février 1995.

Quant à l’ancien hospice, il est transformé en maison de retraite après avoir perdu ses services actifs. Pour autant, lui aussi évolue ; après plusieurs campagnes d’humanisation, il adopte l’aspect que vous lui connaissez et abrite désormais la résidence Jean-Joseph Roquefort et la résidence de l’autan (2005).

Largement modernisé depuis la fin des années 90, l’hôpital local, fort de ses 256 lits et places, a fait évoluer son offre de soins et d’hébergement.

Désormais, après l’ouverture du service de Soins Infirmiers à Domicile (S.S.I.A.D.), créé en avril 2005, l’hôpital local de Revel, comme hôpital de proximité de la ville et de la Communauté des Communes Lauragais, Revel et Sorézois, s’est résolument tourné vers l’avenir.

En 2009, avec la parution de la loi « Hôpital, Patient, Santé, Territoire », la dénomination « hôpital local » disparaît et est remplacée par « Centre Hospitalier ».

Le besoin d’efficience en matière de soins nécessitait un rapprochement avec l’hôpital pivot du bassin de santé. Le rapprochement avec le C.H.I.C. de Castres-Mazamet s’est concrétisé par la mise en place d’une direction commune en mai 2012.

 

Haut de page